Wednesday, March 25, 2009

Mes petits goûters (1)

Lecteur, ne m'oublie pas! Je publie un billet de derrière les fagots. Et j'ai un problème avec le positionnement des photos qui se retrouvent toutes un quart de tour à gauche, va savoir! J'ai pris en compte les votes, dont le mien (la seule voix en faveur de cette couleur), mais comme on est plus nombreux à préférer le blanc ou s'en ficher, je vais le garder pour le moment, pour tout te dire, le blanc écrase moins les photos, qui ne sont pas super pro, il faut l'avouer...
Pardonne-moi mais j'ai eu l'appendicite et très peu de temps pour cuisiner (mais le temps de faire biscuits et gâteaux pour le goûter). Bisous






J'inaugure une mini-série sur le goûter. Peut-être que ça m'aidera à être plus régulière sur mon blog, je ne pense pas manquer à quiconque, mais je m'aperçois que malgré le peu de commentateurs, certains me lisent souvent, et puis j'aime bien mon petit blog, je farfouille parfois dans mes archives (car mes index sont laissés à l'abandon) ou je tape dans la case recherche en haut à gauche, à l'affût de souvenirs gourmands des trois ans et demi passés...

Pour moi, le goûter est un moment inratable, presque un rituel. Il m'arrive de faire des gâteaux ou cakes, mais j'aime bien aussi avoir sous le coude des petits biscuits à croquer avec une tasse de thé, que ce soit le matin ou l'après-midi, d'ailleurs, histoire de combler un petit creux ou d'assouvir une mini-frustration.
Quand j'étais petite, souvent on passait par la case boulangerie avant de rentrer à la maison ou d'aller chez ma grand-mère, qui nous gardait, pour un petit pain au lait et une barre de chocolat (du Milka si mes souvenirs sont bons). A la garderie, on avait parfois droit à une mini-barquette de Nutella -celle distribuée avec de minuscules spatules- avec un bout de baguette. Petit plaisir furtif, car chez nous, pas de Nutella pour raisons de convictions nutritionnelles, fondées, je l'admets.
Le mercredi, quand ma mère ne travaillait pas, on avait souvent droit à un bon gâteau -mon préféré, tout simple, au chocolat, entre les sorties au Luxembourg (le jardin, je précise que je n'habitais pas encore ici pour ceux qui ne me connaissent pas) et les émissions de Dorothée.
Plus tard, mon frère et moi nous empiffrions de biscuits du commerce divers et variés tout en regardant des séries télé (le Prince de Bel-Air, 21 Jump Street, et, même si on avait un peu passé l'âge, on appréciait les "Années Collège", série canadienne hyper éducative) après les cours et avant les devoirs.

Aujourd'hui, je ne rate toujours pas l'heure du goûter. Il paraît d'ailleurs que les femmes qui prennent un goûter à base de glucides lents sont moins enrobées que les autres. Un peu comme le petit-déjeûner, qui aide à tenir jusqu'au repas de midi sans craquer sur des snacks trop gras et sucrés, le goûter aiderait à tenir jusqu'au dîner, en zappant la case je-raide-mon placard-spécial apéro juste avant le repas parce qu'on est affamé(e). Je tiens tout de même à préciser que je ne suis pas un fil-de-fer, mais mon index de masse corporel est normal selon mon docteur.

Pour commencer, un goûter issu du génial Tambouille, dont j'ai déjà parlé. Et puisque je ne vais pas dévoiler toutes leurs recettes, je vous laisse consulter le livre, qui devrait être obligatoire dans toutes les cuisines. Il s'agit des carrés aux amandes et abricots secs. Il y a les amateurs des côtés dorés et croustillants, et ceux de carrés du milieu, plus tendres.

Je remplace juste l'amaretto par du Marsala nature, et il m'est arrivé de mettre des figues séchées et des noisettes à la place des amandes et abricots.

Monday, March 02, 2009

Leon's Superfood salad


Leon, in case you don't know, is a healthy fast food chain for people who like their food. A bit like Ottolenghi, I suppose, but with more of a generous nuance -and cheaper-, since their motto is also "better food for most people" or something alike. I have never had the privilege to set foot in one of their outlets, having not been in London at all for the past two years, but a visit there is definitely on my list were I to be travelling in those parts again.

So, they have published a cookbook, and the foodie brain behind the whole venture is Allegra McEvedy, who seems like a generous, funny character, and whose humour shines through the pages. The book is huge, and divided in two sub-books, one about ingredients, with lots of interesting info and trivia about the whole spectrum of food (including a seasonal chart and a cheese map of Europe), and one about recipes, not just those of the Leon signature dishes, but also "family" recipes, handed down by members of the Leon team. There's a wide variety of dishes, from pumpkin falafel to gluten-free brownies (with ground almonds), soups, salads, stews, meat and veggie dishes, cocktails, etc. etc. All focus on rather fuss-free methods and healthyish ingredients.

It's a beautiful, fun book, very colourful and warm, with tons of photos and illustrations, plus a page of Leon retro stickers. It makes you wish to be part of the Leon family... or at least be a regular at their restaurants. And it also makes you want to cook, which is probably the most important.

I have made the chicken with couscous, and it was delicious and rather easy. Today I present you the superfood salad. You'll find three versions of it in the book, namely the Leon Original Superfood salad, the Rainbow Superfood salad and the Chicken (or salmon) Superfood salad.

I have used the recipes as a guideline. I won't give you the exact recipe, because I think you can pick and choose and use whatever is most convenient, but here's the main ingredient list for the Original one :

quinoa
broccoli (still a bit crunchy)
peas
cucumber
feta (I used halloumi, and grilled it in cubes in a pan)
toasted seeds (sesame and sunflowers, I had no pumpkin seeds)
avocado
alfalfa sprouts, parsley and mint (left those out)

I also used baby spinach, which is included in the chicken salad. The dressing is a simple affair of salt, pepper, lemon juice and olive oil.

It was absolutely delicious and made me feel full and virtuous. I particularly liked the fact that the toasted seeds make the quinoa taste crunchier and more flavourful, a good idea to retain for future use. I have made a lot of quinoa salads in the past summer with quinoa as the main player but here, it's just another component, which is just as well.

If you're interested, they have a website where you can find their menu. Most of the dishes on that menu are in the book, though not all. There are also many recipes to be found on the guardian homepage, where Allegra is a columnist.

Sunday, March 01, 2009

Tarte au citron façon Julie et Key lime pie




La semaine dernière, je fus prise d'envie de tarte au citron, toute simple, sans meringue, juste très jaune, à la fois sucrée et bien acide. Peut-être que la fin de l'hiver me voit en manque de vitamine C, et que mon cerveau traduit cela en envie citronnée, allez savoir. En tous cas, après avoir consulté mes livres et les blogs, finalement j'ai préféré innover un peu. Pas de beurre dans la crème, pas de casserole, la recette de la femme moderne, en somme. (Voir recette plus bas.)

En tous cas, forte de mon succès avec cette tarte au citron -après tout, je n'ai pas pris froid depuis, c'est donc que mon corps a utilisé la vitamine C a bon escient- j'ai eu envie cette semaine de tarte au citron vert. Cette envie-ci, j'avoue la devoir à Dexter, la série où le gentil est un méchant (ou bien est-ce le contraire?). Dans un épisode récent, il relève le défi d'une de ses amies qui recherche la meilleure "Key lime pie" avant de mourir. Un jour, il lui en apporte une bio, faite avec du vrai lait, pour se faire rembarrer par la dite amie, qui lui dit qu'à l'époque où la tarte a été inventée, dans les Keys, on n'avait pas de lait frais, encore moins du bio, et que la vraie de vraie ne se conçoit pas sans lait concentré sucré, à l'autre bout de la chaîne d'évolution du lait, soit hyper industrialisé, archi sucré et dans une boîte. Hi hi. Mais quel gourmand n'aime pas le "lait Nestlé"...
Les puristes savent que rien ne remplace les citrons verts des Keys -un archipel au large de la Floride- plus petits, plus jaunes et plus parfumés que les citrons verts lambda, en général brésiliens (prix imbattable au Cactus, 1,55 le filet de 6!). Mais on ne va pas chipoter et les faire venir exprès par UPS jusqu'ici pour se délecter d'une pie, hein? Et s'il en reste, on peut se faire des mojitos ou caïpirinhas une fois la tarte avalée. En se rêvant un peu en vacances au pays des citrons verts...



Key lime pie

180g de biscuits (ici speculoos et thé)
30g de beurre
3 cs de sirop d'agave (ou miel liquide)

4 oeufs
12,5 cl de jus de citrons verts (environ 3-4 citrons, selon leur teneur en jus)
zeste de 3 citrons verts
1 boîte de LCS (397g pour être exacte)
2 cs de sucre en poudre fin
un peu de jus de citron jaune ou vert

Réduire les biscuits en miettes au mixeur. Les mélanger avec le beurre fondu et le sirop. Etaler cette croûte au fond d'un moule à charnière de 22 cm de diamètre. Réserver au frais.

Préchauffer le four à 180°C.
Séparer les blancs des jaunes avec précaution. Battre les jaunes au mixeur jusqu'à ce qu'ils soient épaissis. Verser la moitié du lait concentré, puis la moitié du jus tout en battant. Verser le reste du lait, puis du jus et enfin le zeste râpé. Verser cet appareil sur la croûte et enfourner pour environ 15 minutes.

Battre les blancs en neige avec un trait de jus de citron. Quand la neige est souple, verser le sucre en poudre et continuer de battre. Déposer cette meringue sur le dessus de la tarte, remettre au four et allumer le grill. Laisser dorer. Sortir du four, laisser refroidir avant de mettre au frais.




Tarte au citron façon Julie

Pâte sablée ou brisée précuite

Garniture (pour 1 moule carré de 24cm)

2 oeufs + 1 jaune (congeler le blanc)
12, 5 cl de jus de citron (environ 2-3 citrons)
zeste râpé de 2 citrons
1 cs de fleur de maïs
120g de sucre blond + qq c.às.
10 cl de crème à 5%

Battre les oeufs, le jaune, le sucre et la moitié du jus de citron. Mélanger le reste du jus avec la maïzena et l'ajouter, ainsi que la crème. Passer au micro-ondes par tranche d' 1 minute, en fouettant entre chaque passage jusqu'à épaississement (mais pas trop quand même). Ajouter le zeste et verser sur la pâte précuite. Saupoudrer de 2 cs de sucre. Enfourner pour 20 minutes à 190°C. Saupoudrer de 2 cs de sucre de plus et passer sous le gril pour un petit effet crème brûlée. Mieux encore si on a un chalumeau. Laisser refroidir.