Monday, June 18, 2012

Carrés à la confiture/au Nutella et noix de coco

Same recipe in English


Plus personne n'espère que je poste des billets tous les jours à ce stade, malgré ce défi que je m'étais lancé le premier du mois. C'est difficile de trouver le temps et la motivation, je vous l'avoue, pour des billets quotidiens. Encore plus dur avec des nouvelles choses à faire en ligne, comme Instagram, et  rattraper mon retard en regardant les anciens épisodes de Mad Men -ça tombe bien c'est le championnat d'Europe et à part les matchs des Bleus, le football bi-quotidien, ça me gonfle.

Enfin, comme la pâtisserie maison, ça intéresse tout le monde, je vous propose la traduction de cette recette faite l'autre jour. Une recette néo-zélandaise, disent les uns, l'appelant Louise, ou tout simplement carré à la confiture maison (ou Nutella) et noix de coco (Australie).
J'ai trafiqué ma propre recette et ça m'a bien plu, sauf que je mettrai juste 1/4 de cc de levure la prochaine fois car cette version-ci était un peu trop moelleuse alors que je l'aurais voule croquante.



J'utiliserai aussi peut-être 1 ou 2 oeufs entiers au lieu de 4 blancs (qui s'ennuyaient dans le frigo). Ce ne sera plus la même recette du coup? Pas grave, elle sera tout de même bonne.


Pour changer de l'original, j'ai essayé une version Nutella, et bien sûr c'est ce que les enfants ont préféré. Mais j'aime mieux la confiture (maison), je trouve que le Nutella est plus foncé et moins crémeux après cuisson. A vous de voir.


Carré confiture et coco

Pour la base :

150 g farine
1/4 - 1/2cc levure
50 g sucre
pincée de sel
50 g beurre froid
1 oeuf

Fourrage

qq cuillérées de confiture (fraise, framboise, abricot...) et/ou  Nutella
100 g noix de coco
50 g sucre
4 blanc d'oeufs (ou alors 1 à 2 oeufs)

Préchauffer le four à 180°C.
Dans un bol mélanger farine, levure, sel et sucre. Ajouter le beurre coupé en petits dés et malaxer du bout des doigts jusqu'à ce que le mélange ressemble à des miettes. Casser l'oeuf et mélanger. Avec les doigts, presser la pâte ainsi obtenue dans un moule carré de 20 cm.
Etaler la confiture ou le Nutella.
Dans un autre bol, mélanger le coco et le sucre puis ajouter les oeufs. Si c'est un peu sec, pas de problème, mais plus cette mixture est souple et humide, plus le produit fini le sera lui aussi). Répartir sur la confiture.
Faire cuire 20-25 minutes. Le dessus sera doré et gonflé. Laisser refroidir puis couper en carrés.

Wednesday, June 13, 2012

Jam / Nutella coconut slice


Même recette en français

By now I guess no one still expects me to keep up with my self-imposed one blog post a day June challenge. No one had noticed I guess!
It's silly because I have been rather excited about my food this month and tried new recipes and been eating very well. But finding time and the inspiration to write up is another thing. Oh well, I guess no one really wants that anyway. My time gets sucked up by Instagram, which I have just installed and tried using. It's been available for Android phones for two months but I was ignorant of that and still used Picplz. Only picplz is now closing down so it's been my cue to at long last use the real thing. I am also catching up with Mad Men, thankfully while it's the European championship, so apologies for preferring the company of Jon Hamm to yours, my dear but invisible readers.

But I think everyone agrees that a blog post about some baking is always exciting. So here goes for today's snack.

 I made my own version of Louise slice (from New Zealand) otherwise called a jam coconut slice (Australia). I am satisfied with the recipe except next time I will use only 1/4 tsp baking powder as it turned a bit spongier/cakier than I intended.



It used up 4 egg whites I had in the fridge so next time I'll also use 1 or 2 whole eggs instead. This won't be the same recipe you say? Perhaps, but it'll still be good!

I used some Nutella just to see how it would turn out. It was OK, the kids preferred that, of course, but I think I preferred the jam version -with my homemade strawberry jam- since Nutella goes dark and loses its creaminess once it's baked. You decide.



Jam coconut slice

For the base :

150 g flour
1/4 - 1/2 tsp baking powder
50 g sugar
pinch of salt
50 g cold butter
1 egg

Filling

a few tsp of jam (strawberry, raspberry, apricot...) and/or Nutella
100 g dried, grated coconut
50 g sugar
4 egg whites (or 1 to 2 eggs)

Preheat the oven to 180°C.
In a bowl, combine flour, baking powder, salt and sugar. Cut the butter into tiny cubes and mix with your fingers until it forms breadcrumbs. Add the egg and mix well. Press into an 8 -inch (20 cm) square tin.
Spread with jam and / or Nutella.
In another bowl, mix the coconut with the sugar, then add the eggs. (If it is on the dry side, it would still be OK, but the moister it is the moister the baked topping will stay). Spread on top of the jam.
Bake for 20-25 minutes until golden brown and puffy. Let cool completely then cut into squares.

Friday, June 08, 2012

C'est quoi, l'art?

Le Clown, acrylique sur toile, by Annie Poux


Pas de cuisine, aujourd'hui. (D'ailleurs hier j'ai manqué à mon challenge de bloguer tous les jours du mois de juin mais personne ne semble s'en être aperçu, ouf!)

Aujourd'hui je vous présente  un tableau. Il est beau, vous ne trouvez pas? Ces couleurs et ces lignes, à la fois douces et fortes, ces formes, non sans rappeler Picasso. Cet oeil qui vous sonde et ce léger sourire qui pardonne tout. Il ne s'agit pas d'un auto-portrait, mais un artiste ne se révèle-t-il pas quelque peu dans chaque oeuvre?

Je m'arrête là, je ne suis pas trop érudite en matière d'art. Comme pour le vin, j'apprécie ce qui me plaît et me touche. Ma mère, retraitée et artiste-peintre, élève de Monsieur Willy et de Yuta Strega, expose de temps en temps avec ses collègues. Voici l'une de ses dernières oeuvres, Le Clown. Je l'aime et j'aime ses tableaux, tous différents, comme ses deux enfants, différents mais si semblables au fond.*

C'est tout, merci.

*(Dimanche prochain, c'est la fête des Mères au Luxembourg, pardonnez mes envolées lyriques!)

Wednesday, June 06, 2012

Prune and walnut loaf cake, like a rustic French friend

I know that prunes and walnuts are not per se typically French, but I can't help thinking that this combination is evocative of the South of France, where both prunes and walnuts are being grown -though not always close to one another- and celebrated not just for their health properties but also for their tastes.

This is a recipe I adapted from this blog (and their book). I have modified it a little after I made it once, long ago.

This is a cake (pronounced kek, ha ha, French for loaf cake) that will be like a good friend to you, a rustic friend that will comfort with a cup of tea, that will be a perfect substitute for your usual breakfast, that is hearty without being rich and that will transport you to the heart of France, the land of fattened ducks and black truffles, where old men still walk around with bérets (and often a baguette too). Perhaps I have chosen to bake it today because I long to visit my parents' home again? This is made with the walnuts they always thoughtfully buy at a small farm when en route to visit us.

Because of the long baking time at a medium temperature, the crust almost turns intoshortbread and the crumb stays tight and tender. It is easier to slice if using a serrated knife otherwise the prunes can be slightly annoying but the crumb will stay put.


120 g butter, melted
2 eggs
180 g sugar
1 sachet vanilla sugar or 1 tsp extract
1 tsp rum
250 g flour (I used 200 g  plain and 50 g whole wheat)
2 tsp baking powder
200 g prunes, stoned
100 g walnuts

Preheat the oven at 180°C /160° fan.
Beat well the eggs with the sugars then add the butter, rum and mix.
Add the flour and before it is entirely incorporated, add the fruit and nuts ( a slight coating of flour will prevent them falling down to the bottom while baking). Mix well.
Spoon into a loaf tin and bake for 55-70 minutes. A skewer will come out with no raw mix sticking to it though it might not be dry if you hit a prune.

Tuesday, June 05, 2012

Confiture de fraise "minut'"




Chaque année je suis prise d'envies de faire des confitures, surtout la fraise, curieusement. Je me rappelle des premières fois ou je galérais car elle ne prenaient pas et se transformaient en fraises au sirop malgré tous mes efforts. C'était bon, mais un peu dommage.



Aussi, parfois, j'avoue, je craque et triche avec des sucres gélifiants. Méfiance quant aux sucres à prise quasi instantanée, ils contiennent parfois des matières grasses hydrogénées. Ici, j'ai pris un sucre 1:1 (marque belge Candico), c'est à dire, pour le même poids de sucre et de fruits. Il contient de la pectine, qui est un gélifiant, ainsi que de l'acide citrique. L'avantage est qu'il conserve la couleur du fruit car la cuisson est courte. Il manque le petit côté caramel, mais bon, on ne peut pas tout avoir.



C'est pas sorcier, il faut suivre les instructions sur le paquet. Sauf que minut' ne veut pas tout à fait dire minute mais environ une heure du début à la fin. Une fois que la confiture arrive à ébullition (de préférence à feu pas trop fort) il faut maintenir l'ébullition 4 minutes. J'ai donné quelques tours de mixeur plongeant pour homogénéiser un peu la texture.
Et voilà le résultat!


Ah, oui, j'avais mis une gousse de vanille, pour le côté nostalgique et parce qu'elle vont si bien ensemble.

Monday, June 04, 2012

Tartine coronation pour le Jubilé

Il est encore temps de poster une petite recette spécial Jubilé de Diamant, qu'en bonne anglophile je ne pouvais laisser passer sans rien faire.

L'autre jour j'ai trouvé ceci :



une boîte de golden syrup aux motifs du Jubilé, édition limitée. Mais ça ne m'a pas suffit, alors pour recycler un morceau de poulet au curry maison et comme l'occasion se présentait si bien, voici une petite tartine au coronation chicken, recette emblématique du couronnement d'Elizabeth II.



Pour une tartine :

un pilon de poulet au curry ou nature
2 cc de mayonnaise
1 cc de chutney de mangue, confiture d'abricot ou sirop de rhubarbe maison, comme ici
 pincée de curry ou lichette de pâte de curry
1 cc de yaourt nature, de crème fraîche ou de cream cheese
mixed pickle épicé (facultatif)
raisins secs (facultatif)

Dépiauter la chair du poulet et la couper en petits morceaux. Ajouter les autres ingrédients et bien mélanger. Goûter pour ajuster l'assaisonnement (j'ai rajouté un peu d'huile du bocal de pickle pour relever le tout).

C'est crémeux, épicé, sucré (si on ajoute des raisins) et ça me rappelle mon année erasmus car les sandwichs baguette au coronation chicken sont aussi répandus que le jambon beurre ici. C'est la rencontre du bête poulet d'Europe et des nobles parfums d'Asie...

Sunday, June 03, 2012

Les cookies de Laura Todd


Quand j'ai appris la sortie du livre sur les cookies de Laura Todd, je n'ai pas hésité. Laura Todd, c'est toute ma jeunesse, enfin presque. Mes sorties au Forum des Halles quand j'étais ado, et la bonne odeur des cookies de l'échoppe Laura Todd, que je croyais tout droit sortie des States, comme on disait à l'époque (mais n'allez pas croire que j'étais américanophile pour autant). Les cookies tendres et moelleux, totalement addictifs et dont je ne pensais jamais trouver la recette.

Bref, il me fallait ce bouquin et à ce prix-là, le secret des cookies parfaits est une affaire. Grosse déception, mes ami(e)s! La recette de base des tous les cookies est la même, et elle se trouve déjà en ligne GRATOS. Il faut croire que Mamie Laura est généreuse.

De plus, il y a certaines choses assez énervantes écrites dans ce livre. Le sucre blanc est un poison! Vive la farine semi-complète, etc. La famille Todd est passé du côté de la force bobo-bio durant mes années d'exil! Or, chacun, s'il a expérimenté avec diverses recettes, peut se rendre compte que si l'on met du sucre et de la farine complets dans les biscuits, on n'obtiendra jamais la même texture que le cookie emblématique des Etats-Unis.



Tout n'est pas à jeter quand même. On trouve aussi des recettes de muffins (avec lait de soja et sirop d'agave), de brownie aux miettes de cookies, de cookie géant et diverses idées pour varier les biscuits. Mais si la seule recette qui vous intéresse est celle du cookie aux pépites de chocolat, alors économisez vos euros. La voici.

Cookies aux pépites de chocolat adaptée de Laura Todd

Note : on peut diminuer la quantité de sucre, vraiment astronomique et que même les enfants trouvent extrême. Si vous préférez vos cookies croustillants à l'extérieur, alors optez pour une cuisson à four plus chaud (180°C) mais moins longue, à surveiller selon votre four. Le livre ajoute un peu de levure par rapport à la recette du site.

250 g de beurre mou
350 g de sucre (un mélange de sucre blanc et de cassonade marche assez bien)
375 g de farine
1 cc de levure
350 g de chocolat en éclats (ici lait et blanc)
1 oeuf
1/2 sachet de sucre vanillé ou un peu de vanille liquide.

Battre le sucre et le beurre pendant quelques minutes. Ajouter l’oeuf et la vanille puis les ingrédients secs et enfin le chocolat. Façonner de petites boules de pâte et les aplatir  un peu. Disposer les cookies sur une feuille de cuisson. Les placer à four moyen (140°C) pendant une vingtaine de minutes mais bien les surveiller.


Ces cookies, comme tous les cookies, sont délicieux peu de temps après la sortie du four. Pour préserver cette "expérience", autant n'en faire cuire que quelques uns à la fois, certains (le NY Times par ex.) trouvent même que le goût s'améliore aprés un repos de la pâte deux jours au frigo avant cuisson.

Saturday, June 02, 2012

Bouneschlupp, traditional Luxembourg dish

Sometimes the girls want to help me cook (cook, not bake which is an entirely different process I think). It's a good thing, you know, to want to both help and prepare healthy food that they're -hopefully- going to eat afterwards. So if we have time ahead, we do this. You really need a lot of time if they're going to peel, then chop veg and quality control every step of the recipe. They tend to eat up all the carrot peel so I make sure to buy organic ones. You also need to hover like an eagle and make sure no one's going to cut off a phalange or something. Channel your inner angel and muster all your patience too ;-)



In a bid to make them eat veg and try and teach them about the country we live in, we decided to make Bouneschlupp, literally a "gulp of beans". It's a soup made with green beans, potatoes, carrots and sometimes sausage or bacon, but remember we eat mostly vegetarian these days.


It's very easy but I did turn to my Luxembourgish cuisine bible, Koch, Back & Dessertbuch by Ketty Thull, which my friend D. gave me (there's a French version with pictures available now too). It said that every housewife has her own recipe so I made up my own. I don't like green beans to cook for too long otherwise they become dull green and lose their vitamins and most recipes call for a very long cooking time.


The best way is to chop everything really small so that everything cooks fast.
Sauté some onions in butter and oil. Add the carrots  and let them cook a little, before adding the potatoes, beans and vegetable or chicken broth. Make up a roux and add it or serve with some crème fraîche or sour cream.



There you go, a simple, tasty, healthy soup that even children can make and that tastes of Luxembourgish tradition.


You can finish off your dinner with some bread and Kachkéis, or cancoillote, a local spreadable cheese. This really is a matter of personal taste : I personally do not like the stuff although I'll eat even the stinkiest cheese, but Maya has loved it since they made it as a project at her pre-school two years ago.



Friday, June 01, 2012

Biscuits à message

Le biscuit à message est de retour! Vous avez remarqué les tampons divers et variés pour estampiller ses petits gâteaux maison? Eh bien, cookbook addict revient pour vous plusieurs années en arrière avec l'acquisition récente d'un ensemble Brigitte-Keks. (Brigitte est une institution de la presse féminine allemande de qualité, soit dit en passant).

Tombée nez à nez avec ceci


je me suis rappelée en vouloir un à son heure de gloire (ca. 2008). Alors malgré son prix un peu exagéré (€ 9,95, mais on est au Luxembourg) je l'ai ramené chez moi.



Si vous êtes de nature impatiente, je vous préviens tout de suite : vous allez vous arracher les cheveux  surtout si vous avez des enfants eux aussi impatiens à vos côtés pendant la première utilisation.

Mais bon, le résultat est sympa, ça fait un petit cadeau spécial -surtout vu le temps passé à aligner les lettres. On peut s'amuser un peu, idéal si l'on est d'une nature ironique tendance saracastique, et ça me rappelle vaguement la petite imprimerie que j'avais enfant et qui a mystérieusement disparue lors de mes grandes vacances.


Pour la recette, j'ai cherché des biscuits dont le marquage tiendrait après cuisson (aussi je déconseille ceux contenant de la levure). J'ai utilisé celle-ci. Une bonne recette de sablés au bon goût de beurre et pas trop sucrés.


Ce mois-ci je vais tenter le challenge de bloguer TOUS les jours. Un challenge auto-prononcé et qui n'intéresse que moi (et peut-être toi aussi, lecteur/rice?)