Thursday, October 16, 2014

Billet fourre-tout pâtisserie




Salut lecteurs, oui je sais j'essaie d'attirer votre attention sur le blog pour que vous votiez pour moi aux GBA ou alors juste sur le pavé juste à droite de votre écran sur la page du blog. Pitoyable alors accordez-moi votre mansuétude. Mais pour ne pas vous laisser venir pour rien ici, permettez-moi de vous proposer quelques photos de ces dernières semaines. Le mois de septembre fut très ensoleillé ici, ce qui ne l'a pas empêché d'être stressant, avec la rentrée des enfants et la mienne, et pour me détendre j'ai fait pas mal de pâtisserie. Ci-dessus, je triche avec ces cupcakes aux Maltesers tirés du fraîchement sorti Primrose Bakery Christmas. Insanely good! Vraiment gourmands, pour qui aime le chocolat, l'Ovomaltine et les Maltesers (un peu ruineux quand même avec tout ça dedans). Réalisés aujourd'hui même.




Septembre est le mois des anniversaires chez nous. Maya a choisi et réalisé presque seule son gâteau, le Kalter Hund. Le Kalter Hund, ou chien froid en français, c'est un gâteau très prisé en Allemagne, sorte de pavé très très riche en chocolat, huile de coco solidifiée, et quelques couches de petits-beurres. Comme une truffe géante avec des bouts de biscuits croustillants dedans. Pas mal du tout.




Mon mari, lui, préfère les choses moins lourdes et fruitées, je lui ai donc fait un gâteau aux prunes avec streusel, je crois que la recette venait de Nigel Slater, mais je ne sais plus trop.



Sinon, issue du livre Jerusalem de Sami Tamimi et Yotam Ottolenghi, une babka au chocolat, sorte de brioche torsadée aux chocolat et noix. Mmmhh, pas besoin d'en dire plus. Si un gâteau pouvait faire la paix dans le monde, probablement celui-là.



Enfin, moins sucrés, mais tout aussi bons, ces noeuds aux amandes dont la recette provient du Nordic Bakery Cookbook, dont aucune recette ne m'a laissée tomber jusqu'ici.

Et puis je ne vous avais pas présenté mon chat, alors voilà c'est chose faite. De caractère très, hum, spécial, très pénible mais absolument adorable, elle a trouvé naturellement sa place chez nous.




Thursday, October 09, 2014

Pain au lait japonais avec tangzhong (et boulangerie Aki)


Pain au lait japonais

Envie de pain au lait? Envie de se croire au Japon? A part aller dans le quartier japonais de Paris et visiter la boulangerie Aki(voir plus bas), on peut tenter de le faire soi-même. Apparemment on le croise souvent sur les blogs, ce pain de mie de  Hokkaido, avec un tangzhong dans la pâte. Un tangzhong, kesako? Je vais vous expliquer. C'est une sorte de roux : il faut mélanger puis légèrement cuire de l'eau et de la farine et on incorpore la colle gélifiée obtenue à la pâte, ce qui lui donne du moelleux et améliore la conservation.

Alors certes, ce pain prend un petit peu plus de temps à préparer que'un pain lambda, mais que sont ces quelques minutes comparées à l'amélioration exponentielle de votre pain au lait?

Pour ma part j'ai suivi la recette de food52 mais sans mettre de lait concentré, et j'ai utilisé mon robot pour mélanger. On peut aussi utiliser une map ou ses mains. Il y a aussi un coup de main pour former les boules, je vous invite à regarder sous le lien ci-dessus.

Avant d'enfourner

Pain au lait d'Hokkaido, recette adaptée de Food52


Il faut donc mélanger et laisser gélifier 6 cs d'eau et 2 cs de farine. Laisser refroidir.

Verser ensuite dans le bol du robot le reste des ingrédients soit :

environ 380 g de farine
1 sachet de levure de boulager lyophilisée rapide
1 cc de sel
2 cs de sucre
60 ml de lait tiède
60 ml de crème liquide à 30%
1 oeuf

Quand la pâte commence à se former ajouter en morceaux 30 g de beurre mou. Laisser pétrir 5 minutes, la pâte devient souple et élastique. Laisser reposer jusqu'au doublement puis former des rouleaux de pâte et les déposer dans un moule de 25 cm de long. Laisser doubler de volume et préchauffer le four à 180°C. Dorer au jaune d'oeuf et cuire 25-30 minutes.


mmmmhhh!



Pour les fans du Japon, la boulangerie-pâtisserie-salon de thé Aki Boulanger  dans le quartier japonais de Paris (Opéra) est incontournable. On y trouve toutes sortes de délicatesses franco-japonaises comme ces brioches marbrées azuki-matcha, les melonpan, petits pains recouverts de croûte sablée, des onigiri pour les petits creux, des biscuits, etc.



Brioche marbrée azuki matcha de Aki, super délicieuse

melonpan et autre brioche délicieuse de chez Aki

Et aussi, un Aki-Brest garni de crème à l'azuki.

Aki-azuki

Ah, et n'oubliez pas de voter pour moi aux Golden Blog Awards, merci :)



Tuesday, October 07, 2014

Des cookies maltés au chocolat de Jamie, des Golden Blog Awards et de mes conseils pour NY


Devil's double chocolate malted cookies


Pfiou, quel titre mes amis! J'ai survécu au mois de septembre, probablement grâce à un taux d'ensoleillement et de chaleur record (au Luxembourg en tout cas). Et un peu grâce aux heures thérapeutiques passées devant mon four. Et je vous reviens avec ces magnifiques cookies maltés de Jamie, mon vieil ami imaginaire, et cette recette issue de son dernier livre Comfort Food. Et entre autres nouvelles, je participe pour la première fois aux Golden Blog Awards alors n'hésitez pas à voter pour moi TOUS LES JOURS! (je sais pas, utilisez une alarme sur votre portable ou quelque chose dans le genre...)
J'ai aussi participé de façon gracieuse à un guide gastronomique sur New York que vous trouverez sous le lien ci-joint chez House-trip. Mmmhh, j'y retournerai bien, comme à Tokyo, enfin, pas cette année, pour les mois qui restent je ne m'éloignerai pas trop du Benelux...


Bon, trève de blabla, revenons à nos cookies. J'aime bien le nouvel opus de Jamie, Comfort Food, back to the roots en quelque sorte, avec des plats réconfortants, régressifs, nostalgiques mais tout de même internationaux. Il me le fallait, quoi.

J'ai déjà réalisé quelques recettes :

osso bucco




Champignons au menu


soupe de champignons et gratins de pâtes aux champis

poulet satay




pas du heinz

baked beans maison


nasi goreng



Que m'est-il donc arrivé? C'est en 5ème position seulement que je tente une recette sucrée. A vrai dire, non je ne suis pas au régime, mais j'ai toujours trouvé que Jamie n'était pas forcément le roi des desserts. On m'a conseillé à grands renforts de photos de faire cette recette et donc voilà, j'ai craqué, et je ne regrette rien. Ces cookies sont délicieux et on se consolera avec le fait qu'ils ne contiennent pas beaucoup de beurre, mais allez bon, pas mal de sucre et autres.

Ces cookies suivent une méthode un peu spéciale. La pâte ressemble à de la pâte à modeler en plus grasse, et une fois cuits, ils font penser à des morceaux de brownies tellement ils sont tendres et fondants.

tendre comme du brownies


La recette, adaptée de Comfort Food, de Jamie Oliver

Faire fondre à feu très doux 200 g de chocolat noir (je suis snob, j'ai pris du Ashanti de Valrhona pour Fauchon, je sais, lynchez-moi) avec 50 g de beurre. Hors du feu, verser une boîte entière de lait concentré sucré et mélanger, puis 25g de poudre d'amandes, 2 cc bombées d'Ovomaltine, et enfin 200 g de farine et 1 cc rase de levure, ainsi qu'une pincée de sel. Laisser au frais pendant une vingtaine de minutes, préchauffer le four à 175°C, puis incorporer 50g de pépites de chocolat blanc et 100 g de Maltesers hachés grossièrement. Former des boules (env. 24) style balles de golf puis aplatir. Laisser cuire 10-12 minutes puis attendre 5 minutes avant de transférer sur grille.